Assemblée générale 2018

 

ASSEMBLEE GENERALE DE L’A.C.A.L.A.   DU 17 MARS  2018 A PAMIERS

Bonjour à tous et merci de votre présence ce matin pour notre Assemblée générale annuelle, dans cette salle Aglaë Moyne, que la municipalité de Pamiers met à notre disposition toute la journée.

 

Membres présents (20 et 3 conjoints) : Françoise Amaury-Lavalou, Jeanny Arnaud-Médici, Danièle Augé, Lucia Bendick, Wolfgang Bendick, Brigitte et Marcel Berton, Alain Clastres, Jocelyne Delatte, Irène et Robert Duran, Isabelle Echégut, Jean Esparbié, Francis Lagarde, Marianne Pradère, Martine Madelaine-Richard, Pierre Mazzuchin, Anne Prunier-Abribat, Sabrine Seguin, Jean-Pierre Temple.

Membres excusés (21) : Robert Bonnefoy, Marie-Hélène Bascands-Bonnel, GeorgetteBories-Chabert-Navarre (Pouvoir), Isabelle Borghini, Paule Campagne( à qui nous souhaitons un prompt rétablissement), Christine Clairmont, Martine Claustres (P), Josette Curt-Patat, Christiane España, Françoise Gaubert, Gisèle Gonneau (P), Claudie Munier (P), Marion Pélissier-Mouillet, Patrick Patak, René Piquemal, Guy Pujol (P), Louis Ruiz, Jean-Philippe Saulet, Jacques Séguy, Claudette Sérés (P), Jacqueline Vinches

 

RAPPORT MORAL   (Alain Clastres, Président)                                                                                                                                                      

   L’année 2017 aura permis à notre association de maintenir stable le nombre de ses adhérents, 53 à ce jour, après les démissions de Jeanne Ferran, Marie-Thérèse Lauzely-Darbon, Jacqueline Tomas-Lenelle et Marie-Jeanne Trémoulet. Nous avons à regretter aussi les décès de Bernard Bories en août et d’Emmanuelle Ferrieux en novembre, en mémoire desquels je vous demande quelques instants de recueillement. Six nouveaux membres se sont en revanche inscrits : Martine Claustres, de Gourbit, qui a publié chez Acala un roman, « Poste restante » en juillet, et deux contes pour enfants, « Le cerisier » en septembre » et « Le Prince de l’eau et du vent » en janvier 2018 ; Francis Lagarde, d’Artigat, auteur du recueil de poèmes « La Composante inconnue » (février 2018) ; Patrick Palak, de St Amans Soult, dans le Tarn avec son recueil de poèmes « La Flamme de l’abus et l’Agonie des sens » (janvier 2018); Guy Pujol, résidant à Cestas en Gironde, mais originaire des Bordes sur Arize, qui vient de publier le tome 1 de ses souvenirs d’enfance « Au fil de l’Arize », agrémenté de poèmes et d’illustrations ; Jean-Philippe Saulet, de Puivert dans l’Aude, qui vient de présenter le premier volume des « Histoires cathares » de l’inquisiteur Antonin Valmigère ; enfin Christiane Prioult, de Toulouse, dont un recueil de Nouvelles est sur le point de paraître. Et nous accueillerons aussi très bientôt à la parution de son livre sur le village d’Ustou Geneviève Durand-Sendrail, de Toulouse, ancienne professeur agrégée de Lettres classiques. D’autres ouvrages sont en préparation, de Marianne Pradère, Claudie Munier, Marion Pélissier et Gisèle Gonneau avec un nouveau et surprenant deuxième roman policier du terroir, Coupe Amère, dont la sortie est prévue le 11 avril.

   Comme il n’y a pas que la quantité qui compte, je tiens à féliciter toutes celles et tous ceux parmi vous qui ont obtenu des récompenses diverses pour leurs ouvrages et font donc honneur à notre association. Claudie Munier, de Narbonne, a reçu la médaille du Grand Prix du Roussillon des écrivains pour ses nouvelles « Au pas du temps » parues en octobre 2017 ; Claudette Sérés, de St Lys, en Haute-Garonne, le 3ème prix de poésie sur une œuvre exposée au Musée de l’Hôtel d’Assézat à l’occasion du Salon Les Gourmets des Lettres à Toulouse le 29 octobre dernier ; Marie-Hélène Bascands-Bonnel (Hérault), le 2ème prix section roman du concours des Arts et Lettres de Bordeaux pour son manuscrit « Amour… à mort »; « A Flanc de coteau », le roman policier de Gisèle Gonneau, de Biert, a obtenu le Prix des Provinces françaises par l’Académie de Languedoc et le prix spécial du jury au salon de Mirepoix ; Robert Bonnefoy, de Péreille, près de Lavelanet, vient d’être honoré par le Prix Louis Aragon, décerné par la Société des poètes français pour son recueil « Complicité ». Enfin, Jeanny Arnaud-Médici a obtenu deux « Sarments » aux 17ème Jeux de Sartrouville à l’occasion du Printemps des poètes 2018, un d’argent (1er prix) et un de bronze (2èmeprix) dans la catégorie poésie à thème libre.    

Pour terminer le « carnet » commencé tout à l’heure avec les décès, voici deux nouvelles plus réjouissantes : la naissance de Dorian au foyer de notre secrétaire Lucia Bendick, et le mariage en Laponie de Chloé Nabédian, présentatrice de la météo sur France 2, originaire de Labastide-Rouairoux dans le Tarn, fille de Nathalie Isaure, de Toulouse, et à qui j’adresse tous mes remerciements pour les samedis qu’elle a consacrés en véhiculant Yves Lignon jusqu’à Pamiers.                                                                                                                                                    

Vous connaissez comme moi notre problème de diffusion en dehors de l’Ariège des ouvrages publiés par l’Acala. C’est la raison pour laquelle j’encourage parfois certains d’entre vous à envoyer vos manuscrits à des éditeurs plus connus, sans beaucoup de succès hélas ! Certains, comme Gallimard ou Robert Laffont prennent la peine de répondre, même négativement ; d’autres, comme L’Harmattan, acceptent de faire signer un contrat bien particulier qui ne propose que quelques petits pourcentages à partir de 500ème exemplaire vendu ! Enfin, il y a tous ceux, comme Actes Sud, dont Jean-Pierre Temple attend toujours la réponse, ayant appris que « les manuscrits sont lus par des étudiants inégalement versés dans les lettres, pour trois sous cinquante, vu qu’ils en ont des dizaines à voir passer par jour. Ils sondent et survolent et certains écrits sont soupesés en quelques secondes. Je pense au sort que subirait ce bijou de subtilité, où tout se joue sur un fragment de phrase, qu’est l’Armance de Stendhal. »                                                                                                                                                                                   

   Une fois de plus (la dernière ?), je vous remercie pour votre fidélité à notre association, qui vous permet de publier vos divers ouvrages à moindre frais et en toute connaissance de cause. Merci à tous ceux parmi vous qui font connaître notre association ; à Louis Ruiz qui a donné à l’Acala quelques-uns de ses livres, à Irène qui, outre son minutieux travail de trésorière, vient toujours à mon secours pour des soucis d’ordinateur. Je lui adresse d’autre part en votre nom toutes nos félicitations pour sa nomination le mois dernier, en qualité de chevalier, dans l’ordre des Palmes Académiques. Pour le rapport d’activité, je laisse maintenant la parole à notre secrétaire Lucia Bendick, qui se charge également de tenir notre site à jour.

 

RAPPORT D’ACTIVITE   (Lucia Bendick, secrétaire)

. Publications. En 2017, vingt-et-un ouvrages ont été publiés par Acala, douze de moins que l’année précédente, mais toujours aussi variés : 5 romans, 5 contes, 5 recueils de poèmes, 5 livres de souvenirs et un roman policier. Au 31 décembre, le catalogue de l’A.C.A.L.A. comptait 262 titres, mais depuis ce mois de janvier, dix nouveaux livres sont déjà parus ou sur le point de l’être, dont le recueil que nous venons de publier à l’occasion de la vingtième édition du Printemps des poètes sur le thème de « l’ardeur », auquel vous avez été trente à participer et que nous présenterons cet après-midi au cours de la lecture de ces poèmes agrémentée par le récital d’un duo toulousain.

 

 

. Salons du livre. Pour essayer de satisfaire le plus grand nombre de candidats, nous avons organisé en 2017 deux salons : le samedi 6 mai, de 13h30 à 18h30, réservé aux Ariégeois, au Centre Culturel de Foix, avec neuf éditeurs, cinq associations, cinq créateurs d’art et trois jeunes auteurs. Le 4ème Salon du livre de Foix le 3  décembre a rassemblé trente-sept auteurs de tout le Sud-ouest, quatre éditeurs, trois associations et trois conférenciers, et il y avait encore une trentaine d’auteurs en liste d’attente…, ce qui prouve bien leur intérêt pour ce Salon, mais un intérêt qui n’a pas été du tout partagé, ni par le public ni par les élus du département. A la suite de ces deux échecs, et par respect pour les auteurs qui repartent souvent loin (Gironde, Corrèze, Landes, Lot-et-Garonne…) sans avoir beaucoup vendu, et même s’ils restent satisfaits de l’accueil, de l’organisation et des rencontres entre eux, nous nous posons bien sûr la question de savoir si cela est bien la peine de continuer à passer pratiquement toute une année à organiser de tels salons.

. Conférences d’Yves Lignon. Suite au succès rencontré auprès d’un public fidèle de soixante-dix présents en moyenne de janvier à juin, lors de ses six conférences sur les phénomènes paranormaux (les tables tournantes, les fantômes et maisons hantées, les visions de l’au-delà, les voyants et guérisseurs, les miracles et apparitions religieuses, les grands médiums), Yves Lignon nos a proposé un deuxième cycle de conférences mensuelles qu’il a donc commencé en novembre avec Nostradamus, les apparitions de Versailles (décembre), deux dossiers britanniques (janvier), les mystères de Rennes-le-Château (février) et qu’il clôturera par la radiesthésie et la recherche des personnes disparues (samedi prochain dans cette salle) et le piano qui joue tout seul, la clef sortant de la serrure et autres histoires inédites de fantômes (le 7 avril). Yves Lignon vient à ses frais en train depuis Toulouse ou bien accompagnée en voiture par Nathalie Isaure, membre de l’Acala, ne demande aucun cachet et reverse les droits d’auteur de son dernier ouvrage, « Petit guide scientifique du voyageur au pays du paranormal » aux Restos du Cœur de l’Ariège.

. Printemps des poètes 2018. A l’initiative d’Irène Duran, nous avons été invités à animer une après-midi au Centre Léo de Foix, le jeudi 8 mars. Devant une quinzaine de personnes de l’association Monalisa, dont les bénévoles   luttent contre l’isolement des personnes âgées, Danièle Augé, Irène Duran et Alain Clastres ont lu des poèmes entrecoupés de chansons enregistrées de Nicole Rieu et Georges Chelon. Une participante a accepté de réciter par cœur un poème de Victor Hugo, une autre a lu une poésie de son choix et pour remercier plus particulièrement Danièle de ce bon moment passé ensemble, une dernière personne a chanté a capella une chanson de Georges Moustaki.        

Et trois jours après, le samedi 10 mars, la Médiathèque de Pamiers a organisé une rencontre poétique autour de Danièle Augé et Antoine Seel.

 

BILAN COMPTABLE (Irène Duran-Dellerba, trésorière) …voir pièce jointe

PROJETS. Nous vous annoncerons en temps utile quelles manifestations ariégeoises répondront à notre demande pour accueillir des auteurs en dédicace en remplacement du Salon de Foix.

EDITION. Vous recevrez bientôt la démarche à suivre pour publier vos ouvrages dans les meilleures conditions pratiques.

 

Tous nos vœux de guérison et de prompt rétablissement pour ceux qui souffrent, en particulier Paule Campagne Csillag et Louis Ruiz, tous les deux hospitalisés.

 

 

Le Président,                                          La secrétaire,                                                    La trésorière,

Alain Clastres.                                        Lucia Bendick.                                                   Irène Duran.

Le site Editions Acala.fr utilise des cookies pour assurer une meilleure expérience sur notre site internet. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus vie privée.

  J accepte les cookies pour ce site.
EU Cookie Directive Module Information